9.5.14

Soirée Canevas 2014




Le 23 Avril dernier a eu lieu un évènement des plus intéressants au Centre Phi.

L'évènement Canevas a regroupé les projets des étudiants finissants au baccalauréat en gestion et  design de mode de l'ESM. Ces travaux touchaient plusieurs disciplines offertes à cette école dont la gestion industrielle, le design et la commercialisation de la mode. 

                 

Durant cette soirée, j'ai pu découvrir que la relève de cette industrie au Québec est très prometteuse. Le travail minutieux et de qualité que plusieurs équipes ont réalisé est fort d'une expertise et d'un professionnalisme incontestable. Ces étudiants ont apporté de nouvelles idées et visions de la mode pour améliorer et favoriser significativement le développement de plusieurs entreprises.

Jessica Garneau et Anaëlle Franchet pour Sokoloff Lingerie
Un des projets qui m'a inspiré est celui que des étudiants ont entrepris pour la marque québécoise Sokoloff lingerie. Cette ligne québécoise a su se faire une place dans le marché très concurrentiel de la lingerie en proposant des modèles frais, d'un grand confort et de qualité. Jessica Garneau, Michaël Bédard et Anaëlle Franchet ont travaillé sur l'implantation de Sokoloff Lingerie aux Émirats Arabes Unis. Ils ont développé tous les aspects clés de ce projet en passant par l'étude de marché  aux stratégies marketing pour introduire et faire connaître la ligne Sokoloff à cette nouvelle clientèle. 


D'autres étudiants se sont penchés sur plusieurs autres aspects de l'industrie de la mode où leurs idées et leurs compétences ont contribué à élaborer des projets ingénieux pour plusieurs entreprises comme la consultation d'entreprise pour le magazine Dress to Kill ou encore l'élaboration d'un guide complet de référence pour la sous traitance dans le domaine du textile.

Audrey Moore et Amani-Farah El Korbi pour Dress to Kill Magazine
Ariane Easterbrook présentant son Guide de conception et d'implantation de sous-traitance
Au fil des Kiosques, les invités et les représentants de l'industrie de la mode présents à l'évènement ont pu réaliser l'incroyable travail que les finissants de l'École Supérieur de la Mode ont pu concrétiser. Cet évènement qui se veut une vitrine pour la relève mode de demain a reflété un savoir faire et une grande créativité de la part de ses exposants. 










19.4.14

"Come and See" de Jake & Dinos Chapman


Attention! Âme sensible s'abstenir!

C'est à la galerie DHC/ART qu'on retrouvera jusqu'au 31 août l'exposition "Come and See" de Jake et Dinos Chapman. Ces deux frères amoureux de l'art, ont combiné leurs talents afin de créer des oeuvres qui en choqueront certainement plus d'un mais qui se veulent dénonciatrices d'une réalité actuelle.


À travers des scènes apocalyptiques où se trouvent des figurines de Ronald Mc Donald crucifiées ou encore des sculptures d'inspirations africaines à l'effigie de burgers, ils révèlent la mondialisation de notre société où l'hypocrisie règne à travers la marchandisation, le néo-colonialisme et la surconsommation.





D'autres oeuvres peuvent paraître lugubres et effrayantes quand on ne connaît pas la vision de ces artistes. Par exemple, en ce qui concerne les toiles illustrant de jeunes personnages de la place marchande de l'époque, ils y introduisirent des éléments de pourriture et d'entropie afin de rappeler que nous ne sommes pas éternels et que nous finirons tous un jour par prendre le chemin inéluctable de la mort et du dépérissement du corps.




Un peu partout dans l'exposition, nous retrouvons de grandes figurines vêtues de la tenue de l'organisation suprématiste blanche appelée Ku Klux Klan. Jake et Dinos se sont attaqués à ces symboles très offensants en les présentant dans des scènes plutôt saugrenues et en rajoutant des éléments de dérisions dans l'accoutrement de ces personnages.



Les oeuvres des deux frères Chapman balancent entre humour et horreur. Originale dans son genre, cette exposition reste tout de même à voir pour ceux qui n'ont pas froid aux yeux.

-"Come and See" de Jake et Dinos Chapman
   DHC/ART: 451-465 rue St-Jean, Montréal
   Du 4 Avril au 31 Août 2014

26.2.14

Ma Découverte InstaArt de la semaine: Ben Benjilali


Avec ses montages photos aussi inusités les uns que les autres, ce photographe nous plonge dans un univers surréaliste fascinant.  Ses photos sont d'une grande originalité et créativité d'autant plus qu'il a réussi l'exploit de créer d'aussi belles photos avec un simple iPhone. 

Vous pouvez le suivre sur son compte instagram @bentherules ou sur son site internet www.bentherules.com.
Je vous laisse avec quelques uns de ses clichés.












Source : Instagram

27.1.14

Ma découverte restau-brunch: SuWu


Ce petit restau-bar au coin de la rue St Laurent et Prince Arthur est tout ce qu'il y a de plus accueillant. Il est vrai qu'on peut facilement passer à côté de l'enseigne car son entrée est très discrète mais c'est définitivement une adresse à ne pas manquer.
Avec ses vieux fauteuils en cuir qu'on croirait tout droit sortis du 70'S show, son vieux jeu d'arcade à l'entrée, ses luminaires ainsi que ses plantes suspendus un peu partout, le décor hipster de ce restaurant en charmera plus d'un.





Personnellement, j'y suis allée pour essayer leur formule brunch et j'ai pu y faire une délicieuse découverte. En effet, j'ai essayé cette journée là le plat de "Fried Chicken French Toast" qui est en fait un plat de pains dorés servis avec des morceaux de poulets frits et nappés d'une sauce aux raisins secs et bleuets. Cela peut paraître comme un mélange assez étrange mais je vous assure que ce plat était tout simplement divin. 


Pour les moins aventuriers, vous retrouverez aussi des classiques des menus brunchs comme des oeufs bénédictines au saumon, de savoureuses omelettes ou encore leur délicieuse assiette de pancakes.



Le prix d'un plat pour une personne varie entre 9$ à 15 $ ce qui est relativement très acceptable et je vous garantie que vous ne serez pas déçus du déplacement. 


SuWu: 
3581 Boulevard St-Laurent
Montréal, Qc 
(514) 564-5074


27.11.13

Soirée Mélissa Nepton pour Target



Plus tôt ce mois-ci a eu lieu la soirée de lancement de la collection Mélissa Nepton pour Target. J'étais bien sûr présente pour pouvoir partager avec vous mon expérience. La talentueuse designer de mode Mélissa Nepton a gagné, en février dernier,  une bourse Target lui permettant de créer une première collection capsule en collaboration avec la grande enseigne Target.  



Le DJ de la soirée accompagné de quelques mannequins
Le grand dévoilement de cette collaboration a eu lieu dans le magnifique Théâtre St-James. On a eu droit à une présentation théâtrale de la jeune designer, qui s'introduisit au public perchée du haut d'un balcon français, pour ensuite laisser place aux mannequins qui défilèrent sur le podium et révélèrent ainsi  ses nouvelles créations.  




J'ai trouvé sa collection fraîche , féminine et au look décontracté. On remarque dans cette collaboration que la designer n'a pas failli à son style en choisissant, comme à son habitude, le noir et le blanc comme couleurs principales, avec toutefois quelques vêtements arborant de  subtiles touches de couleur aubergine et rouge. 




Compte tenue que cette collection sortira en magasin durant le temps des fêtes, on retrouve des créations comme la robe aux paillettes dorées ou encore le pull rouge pour nous plonger dans l'esprit des fêtes et pouvoir avoir un ensemble original à porter durant nos célébrations.


Mitsou en pleine entrevue, habillée d'une tunique de Mélissa Nepton pour Target
Au côté de Mélissa Nepton
La collection de Mélissa Nepton pour Target sera disponible dans tous les magasins Target à partir du 8 décembre et elle plaira surtout à notre portefeuille car les prix varient de 30$ à 70$.